TRANSLATION

mercredi 16 mars 2016

#99HOMES Meilleur film de 2016!


Il y a des fois des oeuvres on ne sait pourquoi arrive entre vos mains au bon moment, même si elles prennent du temps pour arriver à vous. Grâce à des distributeurs courageux et passionnés comme Wildbunch, le 18 mars 2016 sur toutes les plateformes de streaming VOD vous pourrez retrouver un film exceptionnel en projection e-cinema 99 HOMES.

Rick Carver (Michael Shannon), homme d’affaires à la fois impitoyable et charismatique, fait fortune dans la saisie de biens immobiliers. Lorsqu’il met à la porte Dennis Nash (Andrew Garfield), père célibataire vivant avec sa mère et son fils, il lui propose un marché. Pour récupérer sa maison, sur les ordres de Carver, Dennis doit à son tour expulser des familles entières de chez elles...


Le réalisateur Ramin Bahrani nous met dès le début du film dans le cœur du récit. On voit ainsi le résultat dramatique des conséquences des évictions de leur maison de personne complètement perdu et désespéré. Le rythme du film est haletant et viscéral nous prenant à nos tripes on ait pris par cette engrenage entre conflit social, juridique et morale. La musique de Antony Partos et Matteo Zingales souligne par leur partition cette ambiance de thriller distiller tout le long du film.




La photographie de Bobby Bukowski est ici magnifique car il arrive à capter ce ton chaud de la lumière tout en privilégiant ce bleu azure qui magnifie les plans large. Mettant en avant la démesure des constructions des villas de la Floride. Les gros  plan du réalisateur étant présent pour souligné  les pensées du personnage principale.




Le jeu des acteurs est simplement parfait, ayant vue le film seulement en VO, je ne peux que parler du casting original. Garfield joue à la perfection son personnage d'ouvrier américain de la classe moyenne faisant tout ce qu'il peut pour sortir des ennuis dans lequel il se trouve. Shannon campe  un patron d'une société immobilière manipulant le système à son avantage. Mais ne vous trompez pas ces personnages ne sont pas noir ou blanc et se trouvent porté à l'écran avec justesse montrant leur ambiguïté. Ce qui nous permet de trouver en chacun d'eux du bon comme du mauvais. Le film à remporter les prix Golden Globes 2016 Screen Actors Guild Awards 2016 pour meilleur second rôle pour Shannon.

Ce film est une oeuvre qu'il faut voir absolument car elle dépeint avec justesse ce qui c'est passé en 2008 avec l'affaire des subprimes, qui continu encore de nos jours de faire des répercutions terrible d'un système qui défavorise plusieurs groupes de notre société. Pour moi ce fut une belle découverte c'est un réalisateur que je vais chercher à voir ces autres films.





jeudi 10 mars 2016

KUROSAWA PRESENTATION PAR WILDSIDE


Je remercie Wildside pour cette vidéo dans laquelle vous pourrez voir la qualité et le rendu des boîtiers contenant ces films extraordinaire à très bientôt pour d'autre monument du cinéma.


Vidéo exclusive appartenant à Wildside

99HOMES



mercredi 2 mars 2016

L'ANGE IVRE


Dans les bas-fonds d’un Tokyo meurtri par les ravages de la guerre, Sanada - vieux médecin débonnaire et porté sur la bouteille – reçoit la visite d’un jeune yakuza blessé par balle chez lequel il décèle la tuberculose. Mais ce dernier, en plein déni vis-à-vis du mal qui le ronge, refuse obstinément de se faire soigner, craignant que ses pairs y voient un signe de faiblesse. Débute alors une étrange amitié entre deux hommes, qu’en apparence tout oppose, et qui se retrouveront confrontés à la violence de la maladie ainsi qu’à celle de la ville.



Wildside continue sa collection Kurosawa les années TOHO avec cette édition Bluray + DVD + Livret de l'ange Ivre qui nous montre la vie d'un Yakuza désabusé dans les quartier pauvre d'un japon d'après guerre encore sous l'occupation des état unis.



Kurosawa souhaitait à l’origine réaliser un film sur le monde nébuleux et inaccessible des Yakuzas. Il nous offre bien plus en livrant une œuvre sociale et humaniste d’un réalisme foudroyant. Bénéficiant pour la première fois d’une autonomie artistique totale – car débarrassé de la tutelle de l’organe de censure nippon – il dira lui-même qu’il s’agit de son premier film personnel.




C'est le premier film entre Kurosawa et Toshiro Mifune qui débute ici sous la direction du grand réalisateur. Mais Toshiro avide de reconnaissance, un peu comme certain de ces personnages, imposera sa façon de jouer qui pour l'époque au japon était originale. le réalisateur cédera pour notre plus grand bonheur. Cette rencontre donnera par la suite une collaboration sur 16 films qui donnera naissance à des classique comme Les 7 samourais , Rashômon ou Le Château de l'araignée.



Malgré son age et un rythme plus posé le film vous interpelera sur cette rencontre entre un médecin de quartier, Takashi Shimura, et un Yakuza , Toshiro Mifune, et leur quotidien dans les quartiers du japon de l 'après guerre. Toshiro donne une performance d'un homme ivre de grande crédibilité d'un homme pris par les règles d'une société qui laisse peux de liberté sur la fin d'un engagement pareil.



Kurosawa livre ici une fresque particulièrement réaliste sur les conflits et conditions dans lesquels les personages naviguent. Je vous conseil vivement de voir ce film qui retranscrit bien une partie de l'histoire du japon des années 40 et de problématiques qui restent intemporel et multiculturel. Wildside nous livre ici un master en 1080p pour la version DVD sur une copie restauré de toute beauté au son en version original en DTS.





CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVD
Master restauré HD – Noir & Blanc - Format image : 1.33, 4/3 Format son : Japonais DTS & Dolby Digital Mono d’origine - Sous-titres : Français - Durée : 1h34

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray
Master restauré HD – Noir & Blanc - Format image : 1.33 - Résolution film : 1080 24p Format son : Japonais DTS Master Audio 1.0 d’origine - Sous-titres : Français - Durée : 1h38

ComplÉments :
- Kurosawa contre Toshiro Mifune (31’)
- Entretien avec Jean Douchet (11’)
+ livret de 50 pages accompagnant l’édition, écrit par Charles Tesson, critique et historien du cinéma

SORTIE LE 2 MARS 2016 WILDSIDE

dimanche 28 février 2016

CHIEN ENRAGE - AKIRA KUROSAWA


1949. Dans un Tokyo écrasé par une importante vague de chaleur, Murakami, jeune inspecteur de police, se fait subtiliser son arme de service. Désespéré à l’idée que le voleur puisse en faire usage, il envisage d’abord de démissionner. Mais chargé par sa hiérarchie de mener l’enquête avec son supérieur, le commissaire Sato, il découvre rapidement que l’arme en question est impliquée dans un vol. Les deux hommes entament alors une traque qui les entraîne dans les quartiers moites et miséreux d’une ville encore marquée par les stigmates de la défaite.



Voici un vrais film marqué par l'époque et le conteste dans lequel il à été tourné. Vous allez apprendre plus sous les dessous de sa réalisation à travers d'un magnifique livret de 50 pages avec de formidable photos ainsi qu'avec le documentaire se trouvant sur le disque.


Kurosawa esquisse avec Chien Enragé un portrait de la misère régnant dans les ruelles désœuvrées du Tokyo de la fin des années 40. À mi-chemin entre réalisme poétique et cinéma noir. Il montre ici une maîtrise technique stupéfiante. L’atmosphère caniculaire et le rythme en dents de scie de l’enquête confèrent au récit une dimension immersive et une dynamique entraînante.  




On retrouve Toshiro Mifune (Les 7 samouraïs, Barberousse, Shogun) et Takashi Shimura (L'ange ivre, Scandale, Les 7 samouraïs) deux légende dans la filmographie de Kurosawa. Malgré son age sa réalisation reste exemplaire et on est happé par la mise en scène qui crée un vrais mystère sur le déroulement de l'histoire.




Les personnages secondaire et d'arrière plan crée ce fourmillement de vie d'un japon d'après guerre où la misère, après la défaite, fait place à une société en plein bouleversement. On ne peut pas s'empêcher de voir ici une oeuvre qui fait échos à une forme de folie prenant les gens qui ont perdu leurs repères représentant ainsi une vision du Japon, certe un peu sombre mais tellement réaliste. Ce film devient alors un réel témoignage historique auquel on se doit tous de se rappeler.

La restauration est magnifique, il faut se rappeler que le film date de 1949. Vous trouverez un sous-titrage qui se veut précis et accessible et un son en DTS en version original ici du Japonais. D'ailleurs la version Bluray contiendra pour la première fois une copie en 1080p pour la france. Ne loupez pas le premier polar Japonais.


a

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVD
Master restauré HD – Noir & Blanc - Format image : 1.33, 4/3 - Format son : Japonais DTS Mono d’origine
Sous-titres : Français - Durée : 1h58

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray
Master restauré HD – Noir & Blanc - Format image : 1.33 - Résolution film : 1080 24p Format son : Japonais DTS Master Audio Mono d’origine - Sous-titres : Français - Durée : 2h02

ComplÉments :
- Kurosawa écrit des romans
(32’)
- Entretien avec Jean Douchet
(13’)
+ livret de 50 pages accompagnant l’édition, écrit par Charles Tesson, critique et historien du cinéma

SORTIE LE 2 MARS 2016 WILDSIDE