TRANSLATION

lundi 30 mars 2015

ROCK BAND 4 WHAT IS MISSING !


This week end I receive, like all the fan of rock band franchise, a email from Harmonix for a new survey about Rock Band 4. There LINK. But you know  what in this survey a question was missing! What WE really want to see on the market!


SO there please give me your answer

vendredi 27 mars 2015

EN ROUTE!

Le nouveau succès de dreamworks en route sera sur nos écrans le 15 avril préparez vous à de nouvelles aventures les plus délirantes !




jeudi 26 mars 2015

DEPARTEMENT V : PROFANATION - AVIS DE KLEM!



J'ai eu le plaisir lundi soir de voir, toujours grâce à Bifco, la suite des enquêtes du département V, le volume 2 : PROFANATION.

Le film est de nouveau réalisé par Mikkel Nørgaard. On y suit l'inspecteur Carl Mørck ainsi que son associé Assad, afin de résoudre une nouvelle 'cold case'.

Cette fois diffusé au Club de l'Étoile dans le 17ème arrondissement de Paris, la salle était plus petite, peut-être plus cosy que la précédente. L'ambiance est détendue, je  crois que tout le monde était venu dans l'optique de passer un bon moment.

Notre film démarre et on est replongé directement dans l'ambiance du précédent volet.


Petit synopsis … pour vous vous donner l'eau à la bouche ^^

En 1994, un double meurtre défraye la chronique. Malgré les soupçons qui pèsent sur un groupe de pensionnaires d'un internat, la police classe l'affaire, faute de preuve...
Jusqu'à l'intervention, plus de 20 ans après, du département V : L'inspecteur Carl Mørck et Assad, son assistant, spécialisés dans les crimes non résolus.
Ensemble, ils rouvrent l'affaire qui les amène à enquêter sur un des notables les plus puissants du Danemark.'


Voilà qui promet... et effectivement, je n'ai pas été déçue. Je suis rentrée encore plus facilement dans l'histoire, est-ce parce que les protagonistes principaux me paraissent maintenant familiers? Who knows ... en tout cas, j'ai passé un très bon moment, les deux acolytes me paraissants plus sympathiques, plus touchants, bien que leur vie privée reste assez floue, mais les éléments montrés sont tout à fait suffisants pour la compréhension du background de nos enquêteurs. Le réalisateur nous tiens en haleine, et nous laisse nous demander si l'argent et le pouvoir nous rendent intouchables ou si le karma revient frapper à notre porte lorsque le moment est propice.

Cet épisode était tout aussi violent que le premier mais je lui ai trouvé un côté plus 'humain' que le précédent. Cela doit venir de l'histoire d'amour, certes malsain et destructeur mais néanmoins présent, qui sert de trame de fond à l'enquête en cours. Beaucoup d'émotions encore en visionnant ce film, je vous le conseille, surtout si vous appréciez le premier lors de sa e-diffusion sur les chaînes à la demande le 27 mars.

J'ai hâte de retrouver Carl Mørck et Assad lors de leurs prochaines aventures. Merci Bifco !!


Merci à toi Klem t'es la bien venu sur ce blog ! Maintenant, vous qui nous lisez, n'oubliez pas le 27 mars.A cette date sur les plateformes VOD françaises vous trouverez la première enquête du département V alors que profanation sera au cinéma!

vendredi 20 mars 2015

DEPARTEMENT V : MISÉRICORDE - AVIS DE KLEM!



Klem au rapport !

J'ai eu l'honneur d'être invitée par Bifco pour aller assister à la projection du premier volet des Enquêtes du Département V: MISÉRICORDE réalisé par Mikkel Nørgaard… et je dois dire que je ne suis pas déçue !

Arrivée dans la salle de L'Élysée Biarritz, ambiance cosy, la salle est d'une taille correcte (surtout à proximité des Champs Elysées !) et on est tout de même assez nombreux à s'être déplacé. Je regrette juste de ne pas avoir de snack à grignoter (Ô paquet d'M&M's mon amour, où es tu quand j'ai besoin de toi...).

Les organisateurs de la soirée montent sur scène afin de nous donner un aperçu du film que l'on va voir et de leur volonté par rapport à cette démarche, à savoir : nous permettre de voir des films qu'on ne verrait pas forcément en France sur grand écran et leur envie de développer le e-cinéma (avec les services de vidéo à la demande), pour les personnes qui ne pourrait pas se déplacer lors de ces projections.

Applaudissements chaleureux... le film débute.

*kof kof... raclements de gorge … voix d'outre tombe comme dans les trailers à l'américaine ...*


« Après une bavure qui coûte la vie à l'un de ses collègues et laisse son meilleur ami paralysé, l'inspecteur Carl Mørck a presque tout perdu. Mis sur la touche, privé du droit d'enquêter, il est chargé d'archiver les vieux dossiers du commissariat avec Hafez el Assad, l'assistant d'origine syrienne qui lui est imposé.

Mais très vite, les deux policiers désobéissent à leur supérieur et rouvrent une enquête jamais résolue, la disparition mystérieuse d'une jeune politicienne prometteuse survenue cinq ans auparavant.

C'est la naissance du Département V et sa première enquête... »

Il s'agit du premier opus des enquêtes de Mørck et Assad. En effet le film est tiré d'une séries de romans de l'écrivain danois Jussi Adler-Olsen. Le réalisateur, Mikkel Nørgarrd explique que lors de l'écriture du script il a délibérément choisi de s'attarder plus sur l'univers professionnel que personnel des protagonistes. Donc si vous voulez creuser plus... lisez les livres.

Il n'empêche que les éléments présents dans le film sont tout à fait suffisants pour comprendre d'où vient notre 'héros' et pourquoi il est comme il est, sans avoir lu les livres. Je me suis laissée embarquée dans l'histoire doucement mais sûrement. Le suspense qui va crescendo m'a tenu en haleine et j'ai fini le film au fond de mon siège à me ronger les doigts en me demandant se qui allait se passer ! OMG... what the f*%# ??!!


J'ai passé un très bon moment avec ce film. Je ne suis pas une grande connaisseuse des films du genre mais je pense que si comme moi vous avez aimé Millénium (la VRAIE version) alors vous aimerez aussi Miséricorde. On y retrouve un univers assez semblable dans le côté froid et désabusé du personnage principal. Pour l'amatrice de blockbusters et de dessin animés que je suis, il manquait toute fois une petite touche d'humour (ou d'amour ?) afin de faire redescendre la tension.

En bref, merci Bifco pour l'opportunité d'avoir découvert un film qui sort de ma zone de confort.
Je vous le conseille vivement... 1h37 de pure tension mais de pure bonheur !